Comment combattre une addiction ?

Vous êtes concerné si : Vous souhaitez mieux comprendre les mécanismes de l’addiction ? Vous souffrez d’addiction et vous aimeriez sortir de votre dépendance ? Un de vos proches est confronté à une situation d’addiction et vous aimeriez l’aider ?

Alcool, stupéfiants, jeux vidéo ou jeux d’argent, les tentations sont multiples et le risque de tomber dans la dépendance existe. En cas d’addiction, il est possible de se faire aider pour s’en sortir…

 

Qu’est-ce qu’une addiction ?

L’addiction se définit comme l’incapacité pour un individu de s’empêcher de consommer une substance, ou d’adopter un comportement, alors qu’il a connaissance des dangers qu’il prend et des conséquences négatives qui s’ensuivront.

 

Une personne peut être accro à  des substances psychoactives (caféine, alcool, tabac, médicaments, drogues…), ou bien à la pratique d’une activité (jeux d’argent, jeux vidéo, travail, shopping, sexe…), on parle alors d’addictions comportementales.
Selon l’addiction, les conséquences sont plus ou moins graves.

Cela peut entrainer :

  • Des problèmes d’ordre physique
    Cancers, maladies cardiovasculaires, contamination par le VIH…
  • Des problèmes d’ordre psychique
    Angoisse, crises de panique, délires, troubles neurologiques et psychiatriques…
  • Des problèmes d’ordre relationnel, familial et social
    Perte de contrôle de soi, prise de risques, violence, isolement et désocialisation, baisse des ressources financières (argent dépensé dans la pratique addictive)…

 

 

Quels sont les mécanismes de l’addiction ?

Différents facteurs entrent en cause dans la survenue d’une addiction :

 

  • Des facteurs de vulnérabilité individuels

Ainsi, les personnes anxieuses, introverties ou à tendance dépressive ont un plus grand risque de dépendance, de même que les personnes avides de sensations fortes.

De plus, certaines altérations génétiques favorisent la survenue d’une addiction.

 

  • Des facteurs sociétaux

Lorsque la pratique est répandue dans l’entourage, ou dans le groupe de pairs, le risque d’addiction est plus fort.

Selon l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), le fait de commencer à consommer de l’alcool au début de l’adolescence multiplie par dix le risque de devenir alcoolo-dépendant à l’âge adulte, par rapport à une initiation plus tardive vers l’âge de 20 ans.

 

  • Des facteurs environnementaux

Le risque d’addiction est plus élevé si le produit est facile à se procurer. Si par exemple les parents fument ou que les amis consomment du cannabis.

 

Lorsque la personne va commencer à consommer une substance ou à adopter un comportement potentiellement addictif, elle va alors éprouver des sensations de plaisir.

Peu à peu l’organisme va devenir moins sensible et les sensations de plaisir seront plus difficiles à obtenir. La personne devra alors augmenter sa consommation pour retrouver les sensations de plaisir.

A long terme le cerveau sera profondément perturbé et la personne n’aura plus aucun contrôle sur ses agissements.

L’addiction est là : véritable maladie neurologique.

 

Comment se faire aider pour s’en sortir ?

Il existe différentes structures ou associations qui viennent en aide aux personnes souffrant d’addiction, et qui viennent également en aide à l’entourage.

Les CAARUD

Les Centres d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des Risques pour Usagers de Drogues s’adressent à tous les usagers de substances psychoactives, sans condition préalable d’abstinence ou de projet de sevrage.

Il existe en France plus de 150 centres, installés dans des locaux fixes ou mobiles (camion aménagé).

 

Leur mission première consiste à réduire les risques liés à l’usage de drogues.

Ainsi :

  • ils accueillent et informent les usagers de drogues et leurs proches,
  • ils facilitent l’accès aux soins des usagers de drogues (hygiène, dépistage d’infections,...),
  • ils développent des actions préventives pour limiter les infections (mise à disposition de matériel stérile, de préservatifs, récupération du matériel usagé,...),
  • ils soutiennent les usagers de drogues dans l’accès aux droits, au logement et à l’insertion professionnelle,
  • ils développent des actions de proximité en vue d’entrer en relation avec les usagers.

 

Ces services sont financés par l’Assurance Maladie et sont proposés de manière anonyme et gratuite.

 

L’Association Addictions France

L’Association propose de l’aide et un accompagnement personnalisé dans la gestion de l’ensemble des addictions : alcool, tabac, drogues illicites et médicaments psychotropes, pratique excessive du jeu et autres addictions sans produit.

Ses missions vont de la prévention à l’accompagnement, en passant par l’intervention précoce et la réduction des risques.

Cette association est reconnue d’utilité publique et agréée d’éducation populaire, qui propose des services sur toute la France.

 

Les CSAPA

Les Centres de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie accueillent en consultation toute personne en difficulté avec ses consommations (alcool, tabac, cannabis, opiacés…) ou ayant une conduite addictive (jeux, Internet…) ainsi que leurs proches (conjoints, parents, enfants, amis, etc.).

 

Les CSAPA proposent une écoute, des informations, une évaluation et un accompagnement personnalisés.

Si besoin, ils orientent les personnes vers un établissement de soins adapté.

 

Vous souhaitez davantage d’information en matière d’addiction ? Vous aimeriez être accompagné pour sortir de l’addiction, pour vous-même ou pour un proche ? Contactez un conseiller Solidarm qui saura vous écouter et vous conseiller selon les spécificités de votre situation.

/

Contactez-nous